Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Arthrose de la Cheville : Les traitements non médicamenteux

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

Cheville : Les traitements non médicamenteux

 

Le soin de votre arthrose repose bien sur, sur le traitement médicamenteux et/ou chirurgical que vous a prescrit votre médecin.

 

Mais il est reconnu scientifiquement que vous pouvez vous même mettre en place un traitement non pharmacologique, basé sur un rythme et une hygiène de vie. Considéré bien souvent comme la base de traitement de l'arthrose, celui-ci ne pourra qu'améliorer l'efficacité du traitement prescrit par votre médecin.

 

Votre médecin est le plus à même de vous conseiller sur ces traitements non pharmacologiques et de choisir avec vous, ceux qui correspondent à votre situation.

 

N'entreprenez pas seul certain de ces traitements, en effet leur efficacité dépend de votre état physique, c'est pour cela que vous devez en parler avec votre médecin avant.

 

Ces traitements non pharmacologiques, reposent sur les points suivants :

 

  • Une perte de poids

 

  • Les aides à la marche

 

  • L'exercice physique

 

  • Le suivi médical

 

  • Protéger vos articulations

 

  • Les autres traitements

 

  • Le repos

 

Perdre du poids pour limiter les effets de l'arthrose de la cheville

Une perte de poids : (si vous présentez une surcharge pondérale importante)

 

En effet, le surpoids est un facteur de risque important dans le développement de l'arthrose des membres inférieurs. Il intervient également dans la progression de l'arthrose.

Les aides à la marche : cannes, orthèses…

Il n'est pas honteux d'avoir recours à des aides à la marche, ceux-ci sont aujourd'hui assez esthétiques et vous permettent une nette amélioration de votre qualité de vie et de vos souffrances.

 

Là encore, vous devez en discuter avec votre médecin, pour définir ceux qui sont appropriés à votre situation.

Ainsi, vous pouvez avoir recours à des chaussures ou semelles, des orthèses et les cannes. Vous retrouverez plus d'informations sur ces aides à la marche dans la partie Appareillage ou dans la rubrique L ’arthrose, traitements.

L'exercice physique modéré pour entretenir la souplesse des articulations

On dit souvent que faire de l'exercice n'est pas recommandé lorsque l'on souffre d'arthrose. Mais cette idée est fausse.

En effet ce n'est pas le sport qui est nuisible, mais le type de sport et d'exercice, et la fréquence de ceux-ci qui sont en cause.

 

Ainsi, au contraire l'exercice physique permet d'entretenir la souplesse des articulations et a un effet bénéfique sur la douleur et la gêne fonctionnelle.

 

Cependant, vous devez en parler à votre médecin, pour que vous choisissiez ensemble le type de sport ou exercices en adéquation avec votre état, ainsi que le rythme de cet activité.

 

Le suivi médical pour une arthrose de la cheville

Celui-ci est primordiale dans le soin de votre arthrose et donc dans l'amélioration de votre vie. Vous devez impérativement suivre votre traitement, même si celui-ci ne vous semble pas efficace. Les effets bénéfiques peuvent être un peu long à se sentir, mais leur efficacité est assurée.

 

De plus, vous devez régulièrement consulter votre médecin, pour vérifier que votre traitement est toujours bien adapté à votre état et suivre la progression (si il y a) de votre arthrose.

Votre médecin est la personne qui sait le mieux comment soulager vos douleurs, n'hésitez pas à lui parler.

Protéger vos articulations du pied et de la cheville

Il est vrai que vous devez entretenir vos articulations souffrantes, en continuant à effectuer les mouvements quotidiens pour maintenir leur souplesse et conserver votre tonus musculaire.

Cependant, il ne faut pas tomber dans l'excès, lors de crises douloureuses, vous devez ménager vos articulations, en limitant leur utilisation.

Les autres traitements

La kinésithérapie permet par ces techniques de massages et d'assouplissements d'entretenir ou d'améliorer l'amplitude de vos mouvements, de renforcer votre musculature et la stabilité articulaire et de vous maintenir en forme. Votre médecin peut vous prescrire des séances, si votre état le nécessite.

 

Une cure thermale peut également vous être proposée, dont l’efficacité est variable d’une personne à une autre, mais provoque parfois un soulagement durable durant plusieurs mois après la cure.

 

Certaines médecines parallèles ou autres types de thérapies peuvent vous soulager temporairement. Il s'agit de l'acupuncture, hydrothérapie, électrothérapie… mais les opinions sont encore très controversées sur leur réel efficacité.

Reposer son pied lors de poussées inflammatoires

Lors d’une poussée inflammatoire, c’est à dire des crises très douloureuses, votre articulation doit être maintenue au repos. Cela signifie par exemple de ne pas prendre appui sur le coté malade en s'aidant de béquilles pour marcher.

 

Cependant en dehors de ces phases, il est impératif d’avoir une activité physique régulière. Le mouvement est bénéfique pour le cartilage et lui permet d’améliorer sa nutrition et de stimuler ses cellules. Il est ainsi conseillé de marcher une heure, trois fois pas jour.