Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Les symptômes de l'arthrose du genou ou gonarthrose

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

Les symptômes de la gonarthrose

 

Les symptômes cliniques majeurs de l’arthrose sont la douleur et la gêne occasionnée dans les mouvements. Ceux-ci apparaissent pour chaque articulation touchée, mais leur intensité peut varier en fonction de celle-ci. L’apparition des symptômes se fait le plus souvent progressivement.

 

On parle de signes cliniques (décrits ici) et radiologiques (décrits dans la partie examens radiologiques). Mais la présence des premiers n’entraîne pas forcement la présence des autres. Ainsi, vous pouvez souffrir et vos radios ne montrent que de très légères lésions arthrosiques et vise versa.

 

Les symptômes de l'arthrose du genou sont :

 

  • La douleur et la gêne dans les mouvements du genou
  • Le gonflement
  • La déformation arthrosique
  • Les autres symptômes
  • Les symptômes spécifiques de l’arthrose fémoro-patellaire
  • Les symptômes spécifiques de l’arthrose fémoro-tibiale

La douleur et la gêne dans les mouvements du genou

Les douleurs d'arthrose peuvent revêtir toutes les intensités depuis un niveau très modéré jusqu'à une douleur insupportable.

 

Elles sont en général localisées dans la zone arthrosique, face interne ou externe du genou, mais parfois aussi sans rapport précis avec la localisation arthrosique notamment au niveau de la partie postérieure du genou (appeler creux poplité).

La douleur de l'arthrose est essentiellement liée à l'activité, à la marche, montée et descente des escaliers, accentuée par le surpoids et le port de charges lourdes.

 

Elle diminue généralement avec le repos, la position assise ou la position couchée.

Elle peut parfois s'accompagner d'inflammation et réveiller le patient la nuit.

 

Mais pourquoi a t-on mal ?

 

Certaines arthroses indolores deviennent assez soudainement douloureuses, souvent lors d'un traumatisme ou de microtraumatismes. C'est ce dernier qui provoque une réaction inflammatoire douloureuse.

En effet, dans l'arthrose, c'est la réaction inflammatoire qui est douloureuse plutôt que la dégénérescence du cartilage. Cette douleur est retrouvée à la mobilisation de l’articulation concernée lors de l’examen clinique.

 

La gène dans les mouvements du genou :

 

La limitation de certains mouvements dépend surtout de la douleur. Vos genoux sont sensibles et manquent de souplesse. La facilité et l'ampleur de vos mouvements ont diminué.

En effet, la gêne fonctionnelle correspond à la limitation de la mobilité de l'articulation touchée par l'arthrose.

Elle est variable selon l'activité de la personne. Ainsi, un sportif sera beaucoup plus gêné par une arthrose du genou qu'un sujet ne pratiquant pas de sport.

Le gonflement

La membrane synoviale du genou irritée par les débris de cartilage et de nombreux produits inflammatoires libérés au cours de l'arthrose, accentue la production du lubrifiant intra articulaire appelé liquide synovial.

 

Son volume peut parfois être très important et entraîner une gêne conséquente du fait de l'hyperpression qu'il entraîne (en particulier à la partie postérieure du genou). Lorsque l'épanchement synovial est important, une ponction peut s'avérer nécessaire.

La déformation arthrosique

Elle est la conjonction de deux processus.

L’une est la déformation initiale responsable du mécanisme de l'arthrose à laquelle vient s'ajouter la déformation liée à la destruction du cartilage. Cette dernière peut parfois être très importante.

Elle peut devenir irréversible et déformer le genou de façon importante.

C'est la seule raison, en dehors de la douleur, pouvant imposer le recours à la chirurgie.

 

Les autres symptômes

L'état général est toujours bon. Il n'y a ni fièvre ni amaigrissement.

 

Les signes suivants : craquements, dérobements, sensation d’accrochage, pseudo-blocage peuvent être très gênants.

 

Les symptômes spécifiques de l’arthrose fémoro-patellaire

La douleur :

Elle est déclenchée par la descente des escaliers (parfois la montée aussi), l’agenouillement ou lors d’une position assise prolongée.

 

La gêne fonctionnelle :

Celle-ci est souvent peu importante.

 

Les symptômes spécifiques de l’arthrose fémoro-tibiale

La gêne fonctionnelle :

Cette forme d’arthrose est invalidante car elle entraîne, au fur et à mesure, une diminution du périmètre de marche.

 

La douleur :

Elle se déclenche majoritairement dans le périmètre articulaire touché. La région des faces articulaires internes et externes est très sensible au toucher, provoquant des douleurs aigues.

 

Les déformations :

Deux déformations majeures peuvent être observées : le genu valgum (atteinte du compartiment externe) et le genu varum plus fréquent (atteinte du compartiment interne).