A A A
Imprimer

Quelles sont les articulations touchées par l'Arthrose?

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

arthrose les mots

L'arthrose touche surtout le genou, la hanche, les mains, les épaules et de la colonne vertébrale.

Certaines articulations non portantes, comme celles des doigts et du pouce, peuvent aussi être atteintes.
Il est rare que d'autres articulations présentent des lésions dues à l'arthrose, sauf par suite d'un traumatisme (entorse, fracture…) ou d'un stress inhabituel (gestes sportifs répétés…).

 

 

L’arthrose du genou

Il s'agit de la localisation la plus fréquente de l’arthrose. Elle touche plus souvent la femme après l'âge de 40 ans. Les symptômes de l'arthrose du genou (aussi appelée gonarthrose) sont :

La douleur arthrosique
Les douleurs de l’arthrose peuvent revêtir toutes les intensités depuis un niveau très modéré jusqu'à une douleur insupportable. Elles sont, en général, localisées dans la zone arthrosique, face interne ou externe du genou, mais peuvent parfois être sans rapport précis avec la localisation arthrosique, et notamment au niveau de la partie postérieure du genou (appelé creux poplité). La douleur de l'arthrose est essentiellement liée à l'activité, à la marche, à la montée et à la descente des escaliers. Elle est accentuée par le surpoids et le port de charges lourdes. Elle diminue généralement avec le repos, en position assise ou couchée. Elle peut parfois s'accompagner d'inflammation et réveiller le patient la nuit.

Le gonflement ou épanchement de synovie
La membrane synoviale du genou, irritée par les débris de cartilage et de nombreux produits inflammatoires libérés au cours de l'arthrose, accentue la production du lubrifiant intra-articulaire appelé liquide synovial.

Son volume peut parfois augmenter et peut causer une gêne conséquente, du fait de l'hyperpression qu'il entraîne, en particulier au niveau de la partie postérieure du genou. Lorsque l'épanchement de synovie est important, une ponction peut s'avérer nécessaire.

L’arthrose de la hanche

L’arthrose de la hanche, aussi appelée coxarthrose, est la deuxième localisation de l'arthrose.

Elle survient le plus généralement vers 60 ans et est favorisée par la surcharge pondérale et les travaux de force. Dans certaines familles, un caractère héréditaire peut également être retrouvé. Les douleurs de coxarthrose siègent électivement dans le pli de l’aine ou de la fesse et peuvent irradier devant la cuisse, jusqu’au genou.

Parfois, la douleur est ressentie uniquement au genou. Les arthroses secondaires qui peuvent apparaitre chez l’adulte jeune sont dues à des malformations, acquises ou congénitales, de la hanche.

Ces malformations doivent être dépistées précocement par radiographie car elles peuvent nécessiter le recours à la chirurgie correctrice, dans un but préventif.

L’arthrose de la main

Cette localisation prédomine chez la femme lors de la ménopause. Les facteurs de risque sont génétiques, hormonaux et micro-traumatiques.

Il faut distinguer l'arthrose des doigts de l'arthrose du pouce (la rhizarthrose).

L'arthrose des doigts
Elle touche généralement les dernières phalanges et son évolution est lente. En général, les symptômes consistent soit en une déformation inesthétique, soit en une poussée douloureuse. Le signe essentiel est l'apparition de nodosités (boursouflures) sur la dernière phalange, apparaissant d'abord sur l'index et le médius, et pouvant ensuite s'étendre aux autres doigts.

La rhizarthrose ou arthrose du pouce
Les douleurs siègent à la racine du pouce. Elles sont provoquées par le fait de pincer ou de serrer. L’arthrose du pouce peut se traduire par une simple gêne pour les mouvements fins, mais peut également entraîner un enraidissement articulaire. En évoluant, les lésions peuvent aboutir à une déformation de la première phalange du pouce (l'articulation trapézo-métacarpienne se déplace, les deux os de l'articulation ne sont plus tout à fait en regard l'un de l'autre).

L’arthrose de la colonne vertébrale

L'arthrose de la colonne vertébrale radiologique est fréquente, mais, très souvent, elle ne se traduit par aucun symptôme. Elle touche trois régions de la colonne vertébrale.

L'arthrose cervicale
Elle est presque constante sur les radiographies après 40 ans. Elle se manifeste parfois par des raideurs de la nuque et des points douloureux, accompagnés de cervicalgies (mal de cou), qui peuvent devenir chroniques (douleur continue supérieure à 3 mois), et de crises aiguës, consécutives à des facteurs déclenchants.

L'arthrose dorsale
Rare, elle se manifeste par des douleurs dans le milieu du dos. Elle peut également entraîner des douleurs dans la poitrine. Ainsi, les symptômes peuvent être : une difficulté à s'asseoir (le patient s'assoit sur une seule fesse), une douleur lors de la respiration ou au touché du dos.

L'arthrose lombaire
Il s'agit de la localisation rachidienne la plus fréquente. Les douleurs sont présentes tous les jours, mais deviennent plus fortes lors d'activités ou de positions statiques prolongées.

L’arthrose des autres articulations

L'épaule
L'arthrose de l'épaule est souvent consécutive à un traumatisme (fracture, …) ou à une pathologie locale.

Les coudes
Cette arthrose est assez rare. Elle est favorisée par des petits traumatismes répétés, notamment professionnels.

Les chevilles
Elle est en général consécutive à un traumatisme (une entorse grave ou fracture) mais il existe des arthroses de cheville primitive.