Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Quelles sont les articulations touchées par l'Arthrose?

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

arthrose les mots

L'arthrose peut toucher de nombreuses articulations, en particulier celle du genou et de la hanche. Les articulations des mains, des épaules et de la colonne vertébrale sont aussi fréquemment touchées.

L'arthrose peut également atteindre les articulations non portantes, notamment celles du pouce et des doigts.

Les autres atteintes articulaires de l'arthrose sont beaucoup plus rares, à moins d'un traumatisme violent (ex. : fracture, entorse) ou de microtraumatismes fréquents (ex. : répétition de certains gestes sportifs…).

 

 

L’arthrose du genou ou gonarthrose

La gonarthrose est la forme la plus courante d'arthrose. Elle touche principalement les femmes de plus de 40 ans. Ses principaux symptômes sont :

La douleur arthrosique
L'intensité de la douleur arthrosique est très variable d'un individu à l'autre : elle peut aller de la douleur réduite jusqu'à atteindre un stade insupportable.  Le plus souvent, les douleurs de l'arthrose se manifestent dans la région arthrosique, sur la face externe ou interne du genou. Cependant, il peut arriver que les douleurs soient éprouvées hors de la zone articulaire touchée par l'arthrose, en particulier au niveau du creux poplité, situé à l'arrière du genou.

La douleur articulaire de la gonarthrose est surtout déclenchée par  l'activité physique, la marche, ou le fait de monter (et descendre) les marches d'un escalier. Elle peut être aggravée par un excès pondéral et le port d'objets trop lourds. Habituellement, la douleur se calme au repos, en position allongée ou assise. Il arrive aussi que l'arthrose soit accompagnée de poussées inflammatoires douloureuses, tirant le patient de son sommeil. 

Le gonflement
L'arthrose cause de nombreux dégâts articulaires : les fragments cartilagineux et la libération de diverses substances inflammatoires qui en résultent provoquent une irritation de la membrane synoviale. Par réaction, cette dernière produit une quantité anormalement élevée de liquide synovial, une substance servant à lubrifier la zone intra-articulaire. 

Lorsque la concentration de liquide synovial est vraiment trop importante, le genou gonfle.  Cela peut entraîner une gêne importante en raison de l'hyperpression provoquée, notamment dans la zone postérieure du genou. À noter qu'un épanchement de synovie sévère peut nécessiter une ponction.

 

 

L’arthrose de la hanche ou coxarthrose

L'articulation de la hanche est la seconde zone de prédilection de l'arthrose.

La coxarthrose se manifeste le plus souvent vers 60 ans. Plusieurs facteurs peuvent favoriser son apparition, notamment l'excès de poids et les efforts violents. Parfois, un caractère héréditaire peut aussi être retrouvé dans quelques familles. Les douleurs de l'arthrose de la hanche se manifestent essentiellement dans le pli de la fesse ou de l’aine. Elles peuvent éventuellement irradier jusqu’au genou, en courant sur le devant de la cuisse.

Dans certains cas, la douleur se manifeste seulement dans le genou. Les arthroses secondaires, qui peuvent toucher le jeune adulte, résultent de malformations, acquises ou présentes dès la naissance (malformations congénitales) de la hanche.

Idéalement, un dépistage de ces malformations doit être effectué le plus tôt possible grâce à des radiographies : une chirurgie correctrice peut alors parfois être pratiquée en prévention de l'arthrose.

L'arthrose de la main (arthrose des doigts et rhizarthrose)

L'arthrose de la main est très fréquente chez la femme ménopausée. Il existe divers facteurs de risques d'ordre hormonal et génétique. Des microtraumatismes aux mains favorisent également l'apparition de cette forme d'arthrose.

À noter qu'il faut bien faire la différence entre l'arthrose des doigts et la rhizarthrose (arthrose du pouce).

L'arthrose digitale ou arthrose des doigts
Cette forme d'arthrose évolue lentement et touche habituellement  les dernières phalanges. Les symptômes sont soit une déformation des doigts, soit des poussées de douleur. Le principal signe  est la formation de boursouflures (ou nodosités) sur la phalange terminale : elles se forment au début sur l'index et le majeur, puis s'étendent éventuellement aux autres doigts.

La rhizarthrose
En cas de rhizarthrose, la douleur réside à la racine du pouce. Elle est déclenchée par certains mouvements (essentiellement serrer ou pincer). Parfois, cette forme d'arthrose provoque simplement une petite gêne pour effectuer les mouvements fins, mais dans certains cas elle provoque un raidissement de l'articulation. Les lésions articulaires peuvent aussi évoluer jusqu'à déformer la première phalange du pouce : les deux os de l'articulation trapézo-métacarpienne ne sont alors plus bien alignés. 

L’arthrose du rachis (colonne vertébrale)

L'arthrose touche très souvent la colonne vertébrale, mais en général elle ne provoque aucun symptôme. Trois zones articulaires de la colonne vertébrale peuvent être atteintes :

Les cervicales
Passé 40 ans, l'arthrose cervicale apparaît  presque toujours  sur les radiographies. Elle peut éventuellement provoquer une raideur de la nuque, voire l'apparition de points douloureux s'accompagnant d'un mal de cou (cervicalgie) pouvant devenir chronique (douleur constante pendant plus de 3 mois), ainsi que des crises aigües faisant suite à divers facteurs déclenchants.

Le dos
L'arthrose du dos est une forme rare d'arthrose. Elle peut surtout provoquer des douleurs  dans le milieu du dos ou, éventuellement, dans la poitrine. Les symptômes se manifestent principalement par des difficultés à s'asseoir correctement (classiquement, un patient souffrant d'arthrose du dos s'assoit sur une "seule fesse"), et par une douleur éprouvée en respirant ou lorsque l'on touche le dos.

La zone lombaire
L'arthrose lombaire est la forme la plus fréquente d'arthrose rachidienne. Les douleurs se manifestent tous les jours, mais empirent lors d'activités physiques ou lors d'une station statique trop longue.

Les autres articulations touchées par l'arthrose

L'arthrose de l'épaule
L'arthrose de l'épaule est généralement due à un traumatisme comme une fracture par exemple ou à une pathologie de l'épaule. 

L'arthrose du coude
L'arthrose du coude est plutôt rare. Des traumatismes répétés dans la zone du coude, même légers, peuvent favoriser son apparition. Ces traumatismes sont souvent liés à l'activité professionnelle.

L'arthrose des chevilles
Bien qu'il existe des cas d'arthrose des chevilles primitives, cette forme d'arthrose est plus souvent due à un traumatisme (ex. : fracture, entorse sévère).