Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Comment diagnostiquer l’arthrose?

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

Le diagnostic de l’arthrose passe essentiellement par un examen clinique.

Habituellement, le médecin peut diagnostiquer l'arthrose après vous avoir questionné sur vos symptômes (nature et intensité de vos douleurs, présence d'une gêne articulaire) et vous avoir soigneusement examiné. Il va notamment déterminer si la douleur se déclenche à la pression ou en faisant bouger l'articulation et l'importance de la raideur articulaire. Une articulation enflée est aussi un signe pouvant conduire au diagnostic de l'arthrose. Généralement, les douleurs arthrosiques sont déclenchées par l'effort, mais se calment au repos. Cependant, certaines arthroses s'accompagnent de poussées inflammatoires douloureuses réveillant le patient en pleine nuit et générant un dérouillage matinal.

Les signes radiologiques

Diagnostic médical de l'arthrose

Les signes radiologiques servent à confirmer le diagnostic de l'arthrose. 

Ce sont principalement :

  • d'un pincement de l'interligne articulaire, visible là ou s'exerce la pression principale dans la jointure,
  • la présence d'ostéophytes(excroissances osseuses autour de l'articulation)
  • une condensation de l'os servant d'appui au cartilage (os sous-chondral) observable dans la zone du pincement de l'articulation,
  • la présence de géodes à l'intérieur de la condensation (petites formes arrondies et grisâtres à l'image).

Si l'arthrose a déjà beaucoup évolué, la radiographie peut aussi montrer l'érosion de l'os sous-chondral, située dans la région où le cartilage a disparu.

Les signes biologiques

Il n'existe aucun signe biologique particulier pouvant servir au diagnostic de l’arthrose.

À noter que le liquide synovial, pouvant être ponctionné dans l'articulation, est normalement seulement présent lors des poussées inflammatoires. On dit de ce liquide qu'il est "mécanique" c’est-à-dire qu'il présente le même aspect que l'huile de cuisine, visqueux et clair. Sa concentration en globules blancs est inférieure à 1 000 globules blancs/mm3 dont moins de la moitié sont des polynucléaires.

Les autres examens

Dans la majorité des cas, la radiographie est le seul examen nécessaire pour confirmer le diagnostic de l'arthrose et assurer le suivi de la maladie.

Toutefois, très rarement, d'autres examens sont demandés lorsqu'il demeure un doute sur le diagnostic. Il peut alors s'agir d'un scanner, d'une scintigraphie osseuse, d'une arthrographie, d'une échographie ou encore d'une IRM.

La biopsie synoviale n'est vraiment employée qu'à titre exceptionnel, son intérêt pour le diagnostic étant très restreint.