Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Comment soigner l'Arthrose de la hanche avec une prothèse articulaire?

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

schéma  hanche

La pose d'une prothèse de la hanche permet de remplacer soit une des deux surfaces articulaires dont le cartilage est usé, soit les deux : la tête (et le col du fémur) et le cotyle.

Les prothèses utilisées se composent donc, comme le fémur, d'une tête (bille) et d'un col qui vont se substituer respectivement à la tête et au col du fémur. Le col de la prothèse se prolonge par une queue qui va s'ancrer à l'intérieur du fémur.

De l'autre côté, la cavité cotyloïdienne est renforcée par la partie cotyloïdienne de la prothèse (cupule).

 

L'intervention

La mise en place d'une prothèse de hanche est une intervention importante.

Elle doit si possible avoir lieu dans un établissement spécialisé dans la chirurgie prothétique. La durée d'hospitalisation dépasse généralement la semaine, voire 10 jours.

Cette opération nécessite une anesthésie générale ou péridurale. Cela dépendra de votre état et du type d'opération que nécessite la mise en place de votre prothèse.

Une transfusion peut être nécessaire. La durée de l'opération peut varier entre 1 h et 2 h. Suite à cette intervention, des radios sont réalisées pour contrôler votre hanche. De plus, il est possible que certaines douleurs soient présentes au réveil, des antalgiques seront alors souvent prescrits sous perfusion.

Les jours suivant l'intervention

Le retour à la marche doit se faire de manière progressive, il est important que le patient suive les conseils du kinésithérapeute ou de l'équipe médicale qui l'entoure. Généralement, un fauteuil est nécessaire pour se déplacer le premier jour. Petit à petit, le patient reprend la marche, souvent accompagné de béquilles pour soulager la musculature et ne pas trop soumettre à l'effort la hanche (trois à quatre semaines).

La rééducation n'est pas obligatoire. Elle peut être nécessaire si vous êtes appelé rapidement à faire des efforts importants dans vos activités quotidiennes (votre maison est sur plusieurs étages, vous devez reprendre vos activités…).

Au bout d'un mois, le patient peut généralement reprendre une marche normale. Il est cependant conseillé de s'aider d'une canne pour soulager la hanche. Le plus souvent, le patient opéré peut reprendre son travail au bout de 2 mois et demi, 3 mois.

Cependant, après une telle intervention, le patient doit être régulièrement suivi par son médecin traitant ou un rhumatologue. Pour cela, des visites chez le chirurgien doivent être effectuées régulièrement : 2 à 3 mois après l'intervention, puis vers le 6e mois et un an après. Par la suite, un contrôle annuel est souhaitable.

Les résultats

La douleur et la mobilité

Aujourd'hui, environ 30 000 personnes par an reçoivent une prothèse de la hanche. Généralement, celle-ci permet une nette amélioration de la mobilité et une grande diminution de la douleur pendant plusieurs années. Cependant, chez des sujets plus jeunes, il est possible que certaines douleurs réapparaissent au bout d'une quinzaine d'années suite à un descellement de la prothèse. Il faut alors envisager de la changer.
Aujourd'hui, la pose d'une nouvelle prothèse donne de bons résultats.

La cicatrice

Généralement, la cicatrice se situe au niveau de la fesse. Mais selon le chirurgien, il est possible que celle-ci se situe sur la face externe (voire antérieur) de la hanche.

Le type de prothèse

prothèse de hanche

Plusieurs types de prothèses de la hanche existent. Elles diffèrent selon les matériaux utilisés :

  • prothèse avec une bille de métal, ou en céramique qui s'insère dans une cupule en polyéthylène,
  • prothèse avec bille et cotyle en céramique,
  • prothèse en métal avec une cupule en métal placé dans un bloc de polyéthylène.