Laboratoires Expanscience
A A A
Imprimer

Soulager la douleur de l'Arthrose avec des antalgiques

  • share on facebook
  • share on twitter
  • send this page to a friend

À quoi ça sert ?

les antalgiques pour l'arthrose

Les antalgiques, également appelés analgésiques, ont pour rôle de lutter contre la douleur.

Ceux qui agissent sur le site même de la douleur arthrosique, c'est-à-dire l'articulation, sont appelés antalgiques périphériques. Certains anti-inflammatoires non stéroïdiens à dose faible peuvent également être utilisés pour leur action contre la douleur.

Il en existe d'autres qui agissent sur la manière dont est perçue la douleur au niveau du cerveau. On les appelle antalgiques centraux (tramadol, codéine à faible dose…). Ils ont une action supérieure aux précédents et doivent être proposés uniquement si les antalgiques périphériques n'ont pas réussi à calmer la douleur.

Les antalgiques centraux "forts" sont très rarement nécessaires dans l'arthrose. Si le médecin est amené à les prescrire, il le fera en fonction de règles d'utilisation très strictes.

Comment les utiliser ?

La prise d'antalgique doit se calquer sur la douleur : si la douleur est permanente, ils seront pris en plusieurs fois, à intervalles réguliers au cours de la journée.

Les repas n'influençant pas l'efficacité des antalgiques, on peut les prendre au moment le plus approprié par rapport à la douleur. C’est à vous de déterminer, en fonction de l’intensité de votre douleur, à quel moment l'antalgique vous sera le plus utile.

Quelles précautions prendre ?

Les antalgiques périphériques sont en général bien tolérés. Toutefois, il faut veiller à ne pas dépasser la dose maximale indiquée par votre médecin et figurant sur l'ordonnance.

Bien qu’ils soient rares, des effets secondaires imprévisibles peuvent être provoqués par les antalgiques périphériques (troubles du foie, allergies, etc.), votre médecin les connaît et vous prescrira le médicament le plus adapté à votre cas.

Les antalgiques centraux peuvent être responsables de somnolences, de nausées, de constipations et de vertiges. Ces antalgiques doivent faire l'objet d'une surveillance médicale. Suivez bien la prescription de votre médecin et n'hésitez pas à lui faire part des questions que vous vous posez.

N'associez pas de vous-même deux antalgiques sans l’avis de votre médecin, c'est en général inutile et cela augmente les risques d'effets secondaires.