Revue de presse Arthrolink

Ostéoporose précoce chez les malades du sida - 16/09/2013

Ostéoporose précoce chez les malades du sida
Grâce aux progrès de la recherche, de plus en plus de séropositifs vieillissent avec le VIH. Aujourd'hui, un tiers des personnes infectées par le virus du sida a ainsi plus de 55 ans. S'il y a tout lieu de se réjouir de cette évolution, il faut aussi savoir qu'elle n'est pas sans conséquence sur la santé des malades. Le corps médical observe depuis plusieurs années que les patients séropositifs présentent un vieillissement prématuré et développent des pathologies particulières. « On estime qu'un patient séropositif présente avec dix ans d'avance les troubles métaboliques liés au vieillissement », indique le Pr Gilles Pialoux, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Tenon. Et le spécialiste de préciser que des patients contaminés encore jeunes peuvent être touchés précocement par certaines maladies dégénératives du vieillissement comme l'ostéoporose, dont le dépistage doit par conséquent être amélioré.

L'ostéoporose se combat dès l'enfance ! - 16/09/2013

L'ostéoporose se combat dès l'enfance !
L'ostéoporose débute après la ménopause chez la femme, et peut aussi toucher l'homme vieillissant. Elle est due à une diminution de la masse osseuse et à une fragilisation de la trame de l'os. Elle provoque des fractures (fémur, vertèbres, os du poignet) à l'occasion de chocs modérés et une diminution progressive de la taille. La fragilisation des os est d'autant plus rapide que la masse osseuse était déjà faible. Le Dr Caroline Le Marchand-Duros, nutritionniste, estime qu'il faut combattre l'ostéoporose dès l'enfance, avec une alimentation équilibrée en calcium et vitamine D. Les meilleures sources de calcium sont les laitages, qui apportent aussi des protéines indispensables à la construction osseuse. Certaines eaux minérales contiennent également du calcium, ainsi que certaines plantes : épinard, persil, amande, soja. Quant à la vitamine D, elle est nécessaire à l'absorption du calcium. Elle est formée au niveau de la peau par les rayons ultraviolets B (UVB) ; cette source varie selon l'exposition au soleil, l'épaisseur et la pigmentation de la peau. L'alimentation peut en procurer, en particulier le beurre, les oeufs, les laitages non écrémés et les poissons gras.

Mal au dos ? Et si c'était le bassin ou la mâchoire ! - 16/09/2013

Mal au dos ? Et si c'était le bassin ou la mâchoire !
Top Santé s'est penché sur deux causes méconnues du mal de dos : une déviation du bassin, ou une malposition de la mâchoire. Les accidents, les mauvaises positions au travail, les chutes et un sport en déséquilibre peuvent entraîner une déviation du bassin qui se répercute sur toute la colonne vertébrale. Un moyen simple de s'en assurer : examiner la personne en position debout, puis assise. Si le bassin est aussi en déséquilibre en position assise, c'est là qu'il faut agir ! Dans d'autres cas, il suffit de repositionner la mâchoire pour corriger un mal de dos, selon des chirurgiens dentistes. Car après les pieds et le bassin, la mâchoire constitue le troisième socle de la posture. Or, de nombreuses personnes ont une occlusion dentaire défaillante, qui peut se répercuter sur le condyle maxillaire, les vertèbres du cou et toute la colonne vertébrale. Une solution : la réalisation de gouttières pour les dents du fond, afin de rééquilibrer la fermeture de la mâchoire. Cette intervention est prise en charge par l'Assurance-maladie.

Excès de graisse et risque d'ostéoporose - 05/08/2013

Excès de graisse et risque d'ostéoporose
Une étude publiée dans la revue Radiology indique que l'excès de graisse dans la moelle osseuse induit une fragilité du squelette et un risque accru d'ostéoporose. Les personnes concernées par des niveaux plus élevés de graisse ...

Ostéoporose : calcium et vitamine D en association - 27/07/2013

Ostéoporose : calcium et vitamine D en association
Pour prévenir le risque d'ostéoporose et freiner la perte osseuse liée à l'âge, les femmes doivent consommer au moins 1200 mg de calcium par jour après la ménopause. Contrairement aux idées reçues, le calcium présent dans les produits laitiers est moins assimilable par l'organisme que celui présent dans les légumes (comme le cresson et le chou), les légumineuses, les algues et certains poissons (notamment les sardines et le maquereau). Mais un sujet carencé en vitamine D aura beau consommer les trois produits laitiers recommandés au quotidien, il ne parviendra pas à fixer le calcium. Outre l'importance d'une exposition régulière au soleil, il faut prévoir un apport suffisant de vitamine D animale ou végétale dans son alimentation. Les apports journaliers recommandés sont de 10 à 15 microgrammes et de 20 microgrammes au-delà de 70 ans. Les aliments à privilégier sont tous les poissons gras (saumon, sardines, thon, maquereau), les anchois, la sole, les oeufs et l'huile de poisson.