Revue de presse Arthrolink

L'hypovitaminose D : un problème mondial de santé publique - 10/09/2009

La Fondation internationale contre l'ostéoporose (IOF) tire la sonnette d'alarme sur la carence en vitamine D dont souffre la population mondiale. Le phénomène serait relativement nouveau dans certains pays du Moyen-Orient et d'Asie du sud-est où se sont généralisés le travail en intérieur, l'urbanisation et de nouveaux styles de vie qui évitent le soleil. Les facteurs favorisant une carence en vitamine D et la survenue de problèmes osseux sont l'âge avancé, le sexe féminin, le faible ensoleillement, l'hiver, une peau sombre, certaines habitudes alimentaires. L'IOF rappelle que pour prévenir des pathologies comme l'ostéoporose, la fracture du col du fémur, le rachitisme et une insuffisance de la calcification des os des enfants, l'apport optimal en vitamine D se situe autour de 50 nmol/L à 75 nmol/L.

Comment freiner l'arthrose? - 10/09/2009

La physiothérapie est recommandée pour freiner l'évolution de l'arthrose qui conduit à une dégradation progressive du cartilage et à des douleurs et inflammations toujours plus importantes. Elle permet de renforcer la musculature de façon ciblée pour soulager les articulations et aide le patient à retrouver une posture correcte. Une perte pondérale est également recommandée en cas de surpoids. Enfin, en 2005, des chercheurs de l'Hôpital universitaire de Zurich ont démontré que la prise à long terme d'un composant issu du cartilage de poisson avait pour effet « d'inhiber la dégradation du cartilage, voire de stabiliser l'état articulaire ».

Ostéoporose : des fractures souvent mortelles ! - 10/09/2009

Au cours d'une vaste étude portant sur près de 2 200 hommes et 5 600 femmes, des chercheurs canadiens ont montré que, passé 50 ans, un quart des personnes victimes d'une fracture de la hanche décédaient dans les 5 ans suivant l'accident. En cas de fracture d'une vertèbre, la mortalité atteignait 16 %. Les fractures de la hanche ou des vertèbres sont souvent le signe d'une ostéoporose. Elles touchent environ 130 000 personnes chaque année en France. L'étude montre qu'elle peuvent être à l'origine d'un déclin progressif de l'état général et constituent un facteur prédictif important de mortalité. L'ostéodensitométrie est actuellement le seul examen permettant de diagnostiquer précocement une ostéoporose et ainsi de prévenir ces fractures.

Un traitement prometteur contre l'arthrose - 10/09/2009

Une équipe de l'université de Munster en Allemagne vient de découvrir qu'une molécule de surface spécifique aux cellules de cartilage, appelée syndecan, intervenait dans le développement de l'arthrose en participant à la destruction des cellules de cartilage. Des expériences menées chez la souris montrent que l'inactivation de cette molécule permet de faire disparaître les symptômes de l'arthrose. A partir de ces découvertes, les chercheurs sont parvenus à mettre au point un traitement capable de combattre l'arthrose à ses stades les plus précoces de façon fiablechez les souris. Il reste à mener de nouvelles recherches pour aboutir à l'application du traitement chez l'homme.